Archives par mot-clé : cyberpsychologie

[Anthropobotic] Comment ? Du bruit dans la télépsychologie

Avec ma collègue Aurore Caffier, psychologue clinicienne, doctorante au PCPP (Université de Paris), nous avons participé le 7 et 8 octobre 2021 au colloque international pluridisciplinaire La communication numérique au prisme des transformations numériques organisé par le laboratoire Communication et Sociétés à l’Université Clermont Auvergne. 

Nous y présentions notre travail de recherche réalisé pendant l’année 2020/2021 dans le cadre du diplôme universitaire de cyberpsychologie dirigé par Serge Tisseron. 

Vous trouverez ci-dessous notre présentation. Le texte n’est pas l’article définitif qui lui sera publié dans un prochain ouvrage collectif (2022). Cet ouvrage reprendra l’ensemble des interventions des invités à ce colloque.


Introduction

Depuis plusieurs années, lorsque cela était nécessaire, les thérapeutes ont pu trouver un relais grâce aux outils de téléconsultation afin d’éviter les ruptures dans le travail en cours. Parmi les raisons qui motivent ce passage de la thérapie en cabinet à la thérapie via les TIC, nous pouvons citer entre autres l’expatriation. Faisant suite aux problématiques engendrées par les confinements successifs depuis mars 2020 et à la nécessité de mettre en place un protocole de suivi à distance pour ne pas arrêter le travail thérapeutique en cours, nous avons constaté une augmentation significative des travaux sur la télépsychologie.

Si les TIC se sont techniquement améliorées, il n’en reste pas moins qu’il est toujours possible de se retrouver confronté à quelques problèmes comme un arrêt brutal de l’application. Comment gérer la relation à son patient lorsque surgit ce genre d’incidents inopinés ? Nous proposons de fournir quelques éléments théoriques de compréhension du problème technique des TIC et de questionner la place de ce phénomène dans un cadre thérapeutique. De quelle manière le bruit peut-il être considéré comme un matériel clinique à intégrer au travail d’interprétation du clinicien ?  Continuer la lecture de [Anthropobotic] Comment ? Du bruit dans la télépsychologie

[Anthropobotic] Un cyborg à fleur de peau – Publication

C’est désormais du côté de l’intelligence artificiel, du numérique, des TIC et des robots que j’ai tourné mon regard d’anthropologue.

Voici ma première publication sur le sujet : “Un cyborg à fleur de peau. Le major Motoko Kusanagi dans Ghost in the shell à retrouver dans la revue en ligne La Peaulogie #6 – Peaux artificielles. La technologie aura‑t‑elle la peau de l’être humain ?

Résumé

L’étude du personnage Motoko Kusanagi (héroïne cyborg du long métrage d’animation Ghost in the shell de 1995), aux prises avec un « super tank », nous permettra de développer une réflexion anthropologique et (cyber)psychologique sur l’utilité et la signification de sa peau de synthèse. De quelles matières se compose cette peau synthétique ? Quelles sont ses spécificités techniques ? Quelles similitudes et différences peut‑on repérer entre cette peau artificielle et la peau organique ? Ces interrogations nous mèneront sur les traces de la sensibilité et de la douleur dont semble dépourvu le major Motoko Kusanagi. Les nombreuses aptitudes (combat au corps à corps, et hacking) dont est doté ce cyborg le rendent exceptionnel. Pourtant, il atteint ses limites dans un ultime combat. Que nous révèle ce corps démembré sous la peau déchirée ?

Bonne lecture !