[Anthropobotic] Un cyborg à fleur de peau – Publication

C’est désormais du côté de l’intelligence artificiel, du numérique, des TIC et des robots que j’ai tourné mon regard d’anthropologue.

Voici ma première publication sur le sujet : “Un cyborg à fleur de peau. Le major Motoko Kusanagi dans Ghost in the shell à retrouver dans la revue en ligne La Peaulogie #6 – Peaux artificielles. La technologie aura‑t‑elle la peau de l’être humain ?

Résumé

L’étude du personnage Motoko Kusanagi (héroïne cyborg du long métrage d’animation Ghost in the shell de 1995), aux prises avec un « super tank », nous permettra de développer une réflexion anthropologique et (cyber)psychologique sur l’utilité et la signification de sa peau de synthèse. De quelles matières se compose cette peau synthétique ? Quelles sont ses spécificités techniques ? Quelles similitudes et différences peut‑on repérer entre cette peau artificielle et la peau organique ? Ces interrogations nous mèneront sur les traces de la sensibilité et de la douleur dont semble dépourvu le major Motoko Kusanagi. Les nombreuses aptitudes (combat au corps à corps, et hacking) dont est doté ce cyborg le rendent exceptionnel. Pourtant, il atteint ses limites dans un ultime combat. Que nous révèle ce corps démembré sous la peau déchirée ?

Bonne lecture !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.